Modèle économique des jeux mobile

Il faut bien parler argent un jour non ?

Vous pourriez penser que je commence à partir en hors sujet mais si on se réfère au graphique posté dans mon article sur l’UX la dimension marketing a son importance. Hors mis cet aspect théorique j’espère vous montrer en quoi il est important de bien choisir comment monétiser et rentabiliser son jeu mobile. Contrairement aux jeux sur console ou pc, ceux sur mobile n’ont pas énormément de choix : le Pay to play, le Free to play et le Freemium.

Pay to play

Modèle économique le plus répandu (et pas seulement dans le domaine du jeu), il est simple : vous payez et vous obtenez ce que vous voulez. C’est par ce modèle ci que les premiers jeux sur l’Apple store ont vu le jour. Le Pay to play est très intéressant dans le cas ou vous auriez créé un jeu « complètement fini » ou avec des évolutions mineures. Le cas le plus représentatif à mon sens c’est minecraft : Initialement développé sur pc, ce jeu présente un univers fait de cubes au possibilités infinies ne dépendant que de l’imagination du joueur. Ce jeu a donc une durée de vie aléatoire, mais son coût est fixe. Autres jeux du même genre : Angry Birds, Plants vs Zombies, Monument valley…

Free to play

On rentre actuellement dans l’une des deux catégories (voir la catégorie) la plus intéressante à mon sens. Proposer un jeu en free to play c’est prendre le parti d’offrir à chaque joueur la possibilité de jouer et d’explorer tout le contenu du jeu de manière totale et gratuite. Mais comment le rentabiliser me direz-vous ? C’est à ce moment-là que le mot Stratégie économique prend tout son sens. D’un point de vue UX c’est aussi intéressant parce que ce modèle prend en compte les utilisateurs et surtout leurs envies. Je vais illustrer mon propos par un exemple, le jeu mobile Summoners War est un Free to play dans lequel il faut invoquer des monstres (aléatoire) pour progresser dans le jeu (ceci est un résumé réellement concis). Tout joueur armé de patience (énormément) et de volonté peut très bien parvenir a « finir » le jeu sans payer mais l’évolution dans ce jeu et la diversité du contenu est telle qu’ils jouent sur l’envie que les joueurs ont de vouloir progresser le plus rapidement possible. De ce fait un joueur moyen est plus facilement incité à payer plusieurs fois pour accélérer son jeu. Autres jeux du même genre : Candy crush, Clash of clans, Temple run…

 Freemium

Modèle économique qui joue aussi sur les envie des utilisateurs puisque celui-ci propose un accès gratuit au jeu mais de façon restreinte. Vous aimez le jeu vous voulez y jouer ? Ok. Vous voulez la totalité du jeu ? Payer. C’est aussi simple que ça. Assez peu répandu puis qu’il était énormément utilisé pour des démos de jeu il est de retour sur le devant de la scène avec le prochain Super Mario Run.

Add comment